Radio-Canada.ca: Affaire Berniquez: des témoins se manifestent

Une vingtaine de personnes ont été témoins de l’arrestation musclée de Michel Berniquez.

Samedi dernier, l’homme de 45 ans est mort peu de temps après avoir été maîtrisé par six policiers du Service de police de la ville de Montréal.

Un premier témoin a raconté à la presse ce qui s’est passé à l’intersection des boulevards Henri-Bourassa et Lacordaire, dans l’arrondissement de Montréal-Nord.

Louise Tremblay dit avoir assisté pendant une vingtaine de minutes à l’arrestation brutale de Michel Berniquez.

Elle a raconté : «J’ai vu un homme étendu à terre. Il y avait six policiers après lui. Il y en avait deux qui tenaient les pieds, deux qui tenaient les jambes, pis deux qui tenaient le haut (du corps). La femme policière lui tenait la tête. Tout ce que j’ai vu, c’est qu’il s’est fait cogner la tête sur le trottoir. Je me suis dit : ils vont le tuer, ça n’a pas de bon sens.»

Selon Mme Tremblay, Michel Berniquez était inconscient à l’arrivée de l’ambulance.

Il est décédé à l’hôpital des suites de problèmes respiratoires.

Dès le lendemain de son arrestation, le Mouvement Action Justice (MAJ) a réclamé la tenue d’une enquête publique.

«L’incident est louche», avait alors souligné Yves Manseau, porte-parole du MAJ. «Selon les informations obtenues, l’homme était désorganisé et non armé. Pourquoi cinq ou six policiers se sont-ils jetés sur lui?» a demandé M. Manseau.

Mercredi, la famille de Michel Berniquez a réitéré la demande du MAJ.

Par ailleurs, d’autres policiers du Service de police de la ville de Montréal font l’objet d’une deuxième enquête de la Sûreté du Québec.

Un homme arrêté par des agents du SPVM a subi un arrêt respiratoire mardi, dans sa cellule. Il repose présentement dans un état critique à l’hôpital.

Mise à jour le jeudi 3 juillet 2003, 14 h 27 .

Lien original de Radio-Canada.ca

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :