COBP: Richard Whaley, 29 ans

Le 10 novembre 1996 à midi, Richard Whaley, un Canadien âgé de 29 ans, est aspergé de poivre de cayenne au moins deux fois par des agents dont les noms sont inconnus du poste 55.


[English version forthcoming]

Résumé du cas : Whaley aurait crié à des témoins qu’il trouve une camionette « bien belle », puis il aurait foncé dedans avec sa Toyota Tercel. Ensuite, armé d’un tournevis et d’une seringue, il aurait piqué au doigt le propriétaire de la camionnette au domicile de celui-ci. Suite à une altercation entre les deux, les policiers arrivent sur les lieux. Ils l’aspergent de poivre de cayenne, sans effet apparemment, puis la force physique ne vient pas non plus à bout de Whaley. La police allègue qu’il a violemment résisté à son arrestation et qu’ils ont utilisé du poivre de cayenne afin de le menotter. Il a subi une crise cardiaque sur le plancher de l’appartement et il est mort plus tard à l’hôpital. La police allègue que l’usage de poivre de cayenne n’a eu aucun impact sur lui.

Contradictions et inconsistances : D’un côté, le COBP s’interroge sur les effets que peut avoir l’utilisation de poivre de cayenne sur des personnes intoxiquées ou présentant certaines particularités. De l’autre côté, un porte-parole du SPCUM affirme que Whaley subit un malaise cardiaque après avoir été maîtrisé par les policiers.

Suites : Après une enquête de la SQ, les agents ont été blanchis. Le MAJ a demandé une enquête publique du coroner sur les circonstances de sa mort.


[Extrait du texte D’Anthony Griffin à Mohamed Anas Bennis: Enquête sur 40 personnes tuées par la police de Montréal en 20 ans (1987-2006), reproduit sans permission; tiré du site Internet du Collectif opposé à la brutalité policière. Le COBP n’est aucunement impliqué dans la conception de ce site Internet.]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :