COBP: José Carlos Garcia, 43 ans

Le vendredi 7 octobre 1988 à 19h50, José Carlos Garcia, un Espagnol âgé de 43 ans, reçoit une balle lui ayant traversé la cuisse gauche – entrant par le derrière de la fesse – et le scrotum.

[English version forthcoming]
Résumé du cas :
D’après la police, il s’est fait tuer car il marchait avec une arme à feu sur la Ste-Catherine au milieu de plein de gens. Les coups de feu ont été tirés supposément après qu’il blesse unpolicier. L’agent Alain Richard du poste 25 a tiré une fois et l’agent Pierre Roberge du poste 25 a tiré deux fois. Un passant, Claude Quilliam, est éraflé à la tête par un ricochet. Il s’agit d’une mort nonaccidentelle et les motifs invoqués par les policiers sont la sécurité publique et la légitime défense.

Contradictions et inconsistances : Des témoins affirment que la police a tiré en premier. D’autres témoins ne voient pas l’arme de Garcia. De l’autre côté, l’agent Richard ayant reçu une balle au bras prétend que le suspect tire en premier. Une enquête du coroner a conclu que le fait que des policiers ouvrent le feu dans une rue pleine de monde était très hasardeux pour la sécurité publique.

Suites : Après une enquête par la SQ et une enquête publique du coroner, les agents ont été blanchis.

[Extrait du texte D’Anthony Griffin à Mohamed Anas Bennis: Enquête sur 40 personnes tuées par la police de Montréal en 20 ans (1987-2006), reproduit sans permission; tiré du site Internet du Collectif opposé à la brutalité policière. Le COBP n’est aucunement impliqué dans la conception de ce site Internet.]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :