COBP: Jorge Chavarria-Reyes, 22 ans

Le jeudi 22 novembre 1990 à 2h50, Jorge Chavarria-Reyes, un Salvadorien âgé de 22 ans, reçoit une balle au thorax tirée par l’agent Raymond Eric Masse du poste 41 qui était en civil.


[English version forthcoming]

Résumé du cas : Vers 2h30 le 22 novembre 1990, Reyes prend un pain, de la viande et des oeufs (pour environ 10$) au dépanneur Provi-Soir du 5195 rue de Salaberry et part sans payer et sans menacer l’employé. L’agent Masse qui patrouille en civil dans une voiture banalisée tente d’intervenir en voiture, puis le poursuit à pied. Ensuite, selon Masse, Reyes lui fait face en tenant un couteau. Masse l’abat d’une balle au thorax. Il s’agit d’une mort non-accidentelle, la police invoquant les motifs que la victime, armée d’un couteau, s’enfuyait et la légitime défense.

Contradictions et inconsistances : D’un côté, des témoins civils prétendent qu’un couteau se trouvait dans les mains du policier peu avant le coup de feu et que ce policier aurait ensuite suggéré à ses confrères d’aller le récupérer. De l’autre côté, le policier ayant fait feu dit que c’est son insigne qu’il échappe à ce moment et que la victime fonce sur lui lorsqu’il fait feu. Après une enquête de la SQ et une enquête publique du coroner, l’agent a été blanchi. La famille Chavarria a entamé une poursuite au civil.

</span
[Extrait du texte D’Anthony Griffin à Mohamed Anas Bennis: Enquête sur 40 personnes tuées par la police de Montréal en 20 ans (1987-2006), reproduit sans permission; tiré du site Internet du Collectif opposé à la brutalité policière. Le COBP n’est aucunement impliqué dans la conception de ce site Internet.]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :