COBP: Fabian Quienty, 25 ans

Le vendredi 25 janvier 1991 à 15h05, Fabian Quienty, un Canadien âgé de 25 ans, reçoit une balle entrée par le côté de son visage et une deuxième entrée au thorax par la gauche sous l’aisselle, tirées par un policier et une policière dont les noms sont inconnus du poste 34.


[English version forthcoming]

Résumé du cas : Vers 15h05, le 25 janvier 1991, sur la rue Gauthier un peu à l’Est de l’avenue de Lorimier, un Quienty sort d’un édifice pour aller à sa voiture. Une policière lui ordonne de s’arrêter car il est soupçonné d’entrée par effraction. Il démarre. La policière se place en avant de la voiture pour l’empêcher de partir et l’homme avance sur elle. Elle se retrouve sur le capot. Un policier somme Quienty de couper le contact, ce qu’il ne fait pas. Il est abattu par les deux policiers. Il s’agit d’une mort non-accidentelle, les policiers invoquant la légitime défense face à un homme armé d’une auto.

Contradictions et inconsistances : D’un côté, les médias s’interrogent sur le danger que peut représenter pour les policiers un homme non armé. De l’autre côté, les policiers se sentent menacés lorsque Quienty fonce sur eux avec sa voiture après avoir heurté une policière.

Suites : Après une enquête de la SQ, les policiers ont été blanchis.


[Extrait du texte D’Anthony Griffin à Mohamed Anas Bennis: Enquête sur 40 personnes tuées par la police de Montréal en 20 ans (1987-2006), reproduit sans permission; tiré du site Internet du Collectif opposé à la brutalité policière. Le COBP n’est aucunement impliqué dans la conception de ce site Internet.]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :