COBP: Daniel Bélair, 39 ans

Le vendredi 17 mai 1996 à 8h45, Daniel Bélair, un Canadien âgé de 39 ans, reçoit cinq balles sur au moins 15 balles qui ont été tirées en tout par un agent du poste 24 et deux agents du poste 25 qui étaient tous les trois en civil.


[English version forthcoming]

Résumé du cas : Bélair avait effectué un vol à main armée dans une pharmacie au 5836 rue Monk, puis un autre dans un IGA sur la rue Centre. Il a ensuite pris un taxi jusqu’au coin Notre-Dame et Rose de-Lima. Une poursuite à pied s’en est suivie alors que Bélair braque des passants, selon les policiers. Ceux-ci finissent par l’encercler sous un viaduc de l’autoroute 15, près du coin Centre et Atwater. Ils lui crient : « Police arrête! » Il semble qu’il saisit son arme et fait un geste en direction des policiers. Ceux-ci l’abattent. Bélair s’était enfui d’un centre de désintox où il devait être selon un ordre de la cour.

Contradictions et inconsistances : D’un côté, la famille de Bélair se demande pourquoi il a fallu autant de coups de feu pour abattre un homme armé d’un fusil. De l’autre côté, les policiers en civil impliqués sentent leurs vies menacées du fait que Bélair vient de commettre des vols à main armée et n’ont d’autre choix que de tirer.

Suites : Après une enquête de la SQ, les policiers impliqués ont été blanchis.
[Extrait du texte D’Anthony Griffin à Mohamed Anas Bennis: Enquête sur 40 personnes tuées par la police de Montréal en 20 ans (1987-2006), reproduit sans permission; tiré du site Internet du Collectif opposé à la brutalité policière. Le COBP n’est aucunement impliqué dans la conception de ce site Internet.]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :